Témoignages des anciens

 

 

Un début de carrière à l'international...

"J'ai été embauché par le service immobilier de l'AEFE, l'Agence de l'Enseignement Français à l'Etranger, qui dépend du ministère des affaires étrangères, sous un contrat VIA, volontariat international en administration. L'AEFE gère toutes les écoles françaises dans le monde.
Je fais donc partie de la maîtrise d'ouvrage. Cependant, l'architecte n'étant pas sur place, je prends aussi le rôle de coordonnateur.

Je fais donc du pilotage, de la coordination, du soutien technique, du suivi de travaux et de l'administration.
Mon chantier se situe à Nouakchott Mauritanie. Il concerne l’extension et la rénovation du lycée français Théodore Monod (environ 1000 élèves), les travaux prévus en trois phases se déroulent sur deux années en site occupé et avec des contraintes de sécurité et d'approvisionnement fortes. Je récupère aussi la fin du chantier du plateau sportif du lycée."

Arthur G., 2ème promotion CMC

 

... Devenir expert en Bureau d'Etude Bois

"Dès la fin de mon DUT génie-civil, je savais que je voulais être ingénieure structure, mais le métier d’ingénieure structure orienté vers les constructions à faibles impacts énergétiques et les constructions bois m'attiraient particulièrement. Tout en postulant à la formation CMC, qui proposait une formation construction prenant en compte les aspects d’efficacité énergétique et environnementale, j'ai décidé d'intégrer un bureau d'études structure généraliste pour effectuer mon apprentissage. 

A la fin des trois ans de formation, pour être capable de traiter les projets ayant l'envergure que je souhaitais, j'ai renforcé mes connaissances dans le matériau bois et dans le calcul de structure en réalisant une année supplémentaire au Centre des Hautes Etudes de la Construction en spécialité bois. Cette année a été un excellent complément à ma formation de l'Ecole des Mines d'Alès. 

Actuellement je travaille en bureau d'études structure bois et j'ai donc atteint l'objectif visé il y a quatre ans."

Anne P., 1ère promotion CMC

 

 

Une formation adaptée aux besoins des entreprises...

"A la fin de mon DUT GC, je souhaitais approfondir mes connaissances, seulement me replonger dans trois années purement théoriques me faisait peur, sachant que l’accès aux Ecoles d’ingénieurs est difficile voire impossible avec un DUT en poche. Cette formation CMC, unique en France, dont l’accès est réservé aux DUT et BTS, me correspondait et constituait une suite logique à mon cursus technique d’IUT. L’apprentissage par alternance m’a rassurée et permis d’envisager une insertion professionnelle progressive, étalée sur trois ans. Tout en sachant que le diplôme obtenu a la même valeur que celui des formations initiales généralistes « Ingénieur des Mines d’Alès ».

Cette formation se veut concrète, elle répond clairement aux besoins des entreprises et à l’évolution des réglementations techniques en vigueur. De plus, au vu du marché actuel de l’emploi, le BTP est un secteur favorisé, qui aura toujours besoin d’ingénieurs formés à réfléchir, concevoir, construire et innover.

Ce cursus m’a permis de m’adapter et d’évoluer progressivement au sein d’une filiale d’un grand groupe du BTP, pour aujourd’hui faire partie intégrante du bureau d’études structures interne de cette société, puisqu’une proposition de CDI m’a été faite en fin d’apprentissage.

Cette réelle expérience de trois ans nous différencie d’un cursus initial d’ingénieur, par notre rapidité d'adaptation, mais surtout notre capacité à être actif, opérationnel et force de proposition dès la sortie d’Ecole. C’est ce qui est apprécié et recherché par les entreprises d’aujourd’hui."

Marine M., 2ème promotion CMC

 

... Une prise d'autonomie progressive

"Issu d’un DUT Génie Civil, mes diverses expériences de stages m’ont conforté dans l’idée d’intégrer une école d’ingénieur par alternance pour approfondir mes connaissances. Ce parcours me permettait de mettre en pratique les compétences acquises tout en développant mon expérience. Je me suis logiquement tourné vers une formation orientée vers les bâtiments à faibles impacts énergétiques. Ces bâtiments évoquent le présent et l’avenir de la construction. Ils sont en adéquation avec mon projet professionnel en maîtrise d’ouvrage privée. J'ai effectué mes trois années d'alternance au sein d’une major de la promotion immobilière. J’ai pu travailler à toutes les étapes d’un projet de construction, principalement de la mise au point technique au SAV, sans oublier les étapes d’appels d’offres, de suivi des travaux et les livraisons aux clients.

Ainsi, mon apprentissage ne s’est pas limité à une accumulation de connaissances, mais m'a permis de développer mon regard professionnel, mon esprit d’analyse, et d'obtenir progressivement de l'autonomie dans la gestion et la maîtrise de projet.

Aujourd’hui, je travaille chez Vinci en tant qu’ingénieur travaux sur des projets de grande envergure (rénovation de sièges, de palaces…) respectant des contraintes environnementales fortes (HQE, BBC, BREAM…)."

Aurélien R., 2ème promotion CMC

 

Visitez les pages de la formation CMC :
Présentation Admissions - L'alternance - Le programme détailléSéjour à l’étranger - Les plus de CMCMétiers et secteurs d’emploi - Trouver un contrat d'apprentissageTémoignages vidéosPlacement des diplômés - Nous rencontrer